globe

Quel chauffage écologique et économique choisir ?

Le bois, le solaire thermique et les pompes à chaleur sont trois chauffages écologiques et économiques. Pour faire votre choix, il faudra prendre en considération vos besoins, la localisation de votre logement et le type d’économies que vous souhaitez réaliser avec un changement de chauffage.

C’est un fait : pour réduire sa facture d’énergie, le moyen le plus efficace est de choisir un chauffage écologique et économique. À l’occasion d’une rénovation ou de travaux d’isolation d’une maison énergivore, changer son système de chauffage peut être une excellente idée pour alléger ses coûts.

Le bois : un combustible idéal pour un chauffage écologique et économique

Sujet à la photosynthèse, le bois est un matériau naturel donc les systèmes de chauffage se sont sensiblement améliorés ces dernières années. Ils chauffent, en effet, de trois à six fois plus qu’il y a une cinquantaine d’années, pour la même quantité de combustible. Le bois énergie, soit celui utilisé à des fins énergétiques comme le chauffage – représente 36 % de la production de renouvelable française en 2019. Le pays veut même aller plus loin : la programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit de 10,2 à 11,3 millions de logements chauffés au bois d’ici 2028. Il était 6,8 millions en 2017.

Quel est le prix d’un chauffage au bois ?

Selon les estimations de l’Ademe, une famille se chauffant au bois dépense entre 48  et 78 €/MWh pour s’équiper, utiliser et entretenir son système de chauffage au bois. Pour un système à granulés l’estimation s’élève entre 73 et 103 €/MWh. Un coût bien moindre que pour le chauffage au gaz ou électrique qui est évalué entre 84 et 154 €/MWh.

Le chauffage au bois est-il écologique ?

Lorsque le bois brûle, il libère le CO2  qu’il a capturé durant son existence grâce au principe de photosynthèse. Il dégage la même quantité que s’il se décomposait naturellement dans une forêt. Seule la libération du CO2 est accélérée lors de sa combustion. Sur le long terme, le bois a donc un bilan neutre en émissions de gaz à effet de serre.

Quels sont les types de chauffages écologiques et économiques au bois ?

Le bois énergie, soit celui utilisé à des fins énergétiques comme le chauffage - représente 36 % de la production de renouvelable française en 2019.

Le chauffage solaire

La performance du chauffage solaire varie selon le lieu, la saison et l’intensité du rayonnement. Il n’est donc pas recommandé à tous. Le système solaire thermique capture la chaleur qui est ensuite stockée pour produire de l’eau chaude et chauffer la maison. Il est important de coupler ce système avec un autre système pour pallier au manque d’ensoleillement.

La logique du chauffage solaire est d’utiliser et de stocker la chaleur lorsqu’elle est disponible. La performance de cette installation dépend donc de la surface de captage choisie sur le toit, du volume du ballon et de la surface à chauffer. Sur-dimensionner entraîne des pertes d’énergie tandis que sous-évaluer demandera au second système de fonctionner d’autant plus. Tout est donc une question de dosage.

Quel est le coût d’investissement dans un chauffage solaire ?

Le coût d’investissement dépend avant tout de la surface équipée et de la surface à chauffer, mais aussi du système choisi :

  1. Le plancher solaire direct transforme une parcelle du toit en capteur solaire raccordé à un plancher chauffant qui restitue doucement la chaleur à l’intérieur de la maison. On estime une économie annuelle d’énergie de 30 % dans le nord de la France et jusqu’à 60 % dans le sud.
  2. Le système solaire combiné (SSC) repose sur un ballon accumulateur. Des capteurs solaires situés sur le toit réchauffent l’eau du ballon qui est ensuite diffusée dans un plancher chauffant ou des radiateurs à basse température. L’économie estimée est de 20 à 50 %, voire 60 % sur sa facture annuelle de chauffage.

Le chauffage solaire est-il écologique ?

Le solaire thermique ne nécessite aucune combustion. En ce sens, c’est un chauffage écologique et économique. Mais tout dépend du système complémentaire choisi. S’il l’est lui aussi alors ce type de chauffage est très respectueux de l’environnement.

Les pompes à chaleur

Saviez-vous que les températures les plus chaudes de notre planète se trouvent au niveau de son noyau ? La température augmente de 2° à 4°C tous les 100 mètres lorsque l’on descend en profondeur. C’est de ce principe dont s’inspirent les pompes à chaleur. Elles compriment la chaleur d’une source afin d’atteindre une température plus haute. Plus la compression est forte, plus la température est élevée. Le système fonctionne de ce fait en circuit fermé. L’air passe par le compresseur, le condenseur, le détendeur, puis l’évaporateur. Il peut capturer l’air ambiant ou bien la chaleur du sol grâce à des capteurs.

Quel est le coût d’investissement dans des pompes à chaleur ?

Dédiée aux foyers décidant d’entamer des travaux de rénovation énergétique, MaPrimeRénov’ est disponible pour l’ensemble des propriétaires. Petit avantage : le logement en question doit être construit depuis au moins 15 ans pour bénéficier de l’aide mais ce délai est raccourci à moins de deux ans pour le remplacement d’une chaudière au fioul ! Les plafonds de la prime sont déterminés selon les ressources des bénéficiaires.

Les pompes à chaleur sont-elles économiques ?

En prenant en considération qu’elles ne rejettent que très peu de CO2 dans l’atmosphère, les pompes à chaleur sont des solutions de chauffage écologique et économique. Cependant, elles nécessitent d’un minimum d’électricité et les fluides frigorigènes qui circulent dans les tuyaux contribuent à l’effet de serre. Toutefois, l’impact reste moindre que pour des solutions de chauffage classique à l’électricité ou au gaz par exemple. 

croissance
Poursuivez votre lecture :